Comment choisir un hygromètre ?

L’humidité est un élément important pour le confort de la maison ou des espaces de travail. Le taux de vapeur d’eau disponible dans l’air assure un rôle important sur la santé et le bien-être en général. S’il n’est pas parfaitement maitrisé, certains problèmes vont surgir comme la moisissure, les crises d’allergie, les démangeaisons oculaires, les maladies respiratoires, etc. Pour connaitre le niveau d’humidité, l’usage d’un hygromètre s’impose. Voici quelques conseils pour vous aider à faire le bon choix du modèle qui correspond à vos besoins. Vous aurez plus d’infos sur les hygromètres en cliquant ici.

Les différents types d’hygromètre

Le taux d’humidité de l’air ambiant conditionne la santé, le confort et le bien-être dans une pièce. C’est important surtout pour les personnes qui ont des problèmes sanitaires ou sont âgées. Les services d’un hygromètre sont très sollicités dans le domaine de la construction. Ils servent à mesurer le niveau d’humidité dans l’air afin d’assurer une pose fiable des matériaux.

A cet effet, quatre types d’hygromètres sont disponibles sur le marché. L’hygromètre mécanique à cheveu ou à aiguille fonctionne avec une fibre qui se rétracte ou s’allonge en fonction du niveau d’humidité. Il convient bien aux débutants qu’aux expérimentés. Les modèles à capteur d’humidité capacitatif sont plutôt dédiés aux professionnels qui utilisent des matériaux de type bois, céramique, parpaings, etc.

Peu précis, les hygromètres mécaniques à ressort métallique disposent d’un ressort ou d’une barrette de composite qui se rallonge suivant le taux d’humidité. Ils sont adaptés aux débutants mais leurs résultats sont approximatifs. Les hygromètres électriques fonctionnent avec un thermomètre. Les mesures s’effectuent avec une résistance électrique, sans avoir besoin de calibrage au préalable.

Choisir l’hygromètre suivant les besoins

Face à la diversité des appareils qui sont mis en vente de nos jours, le choix d’un modèle peut s’avérer difficile. Le meilleur moyen d’y parvenir est de prendre en compte vos besoins. Il est indispensable de savoir à l’avance le taux d’humidité présente dans votre intérieur à titre informatif. Entre autres, un hygromètre mécanique ou électrique est idéal pour une pièce aux normes, avec un air ambiant humidifié de 35 % à 65 %.

Le niveau de précision des modèles mécaniques est plus approprié aux usages professionnels. Privilégiez toutefois les hygromètres numériques dans une région où l’air est particulièrement sec. Des variantes connectées permettent aux passionnés des données météorologiques de faire des suivis rigoureux. Les luthiers possèdent des prototypes spécifiques pour contrôler l’humidité dans les instruments de musique.

Les autres critères de choix à prendre en compte

L’usage ultérieur n’est pas le seul critère important qui influence votre choix à l’achat d’un hygromètre. Il vaut mieux également comparer d’autres paramètres pour définir le modèle qui s’accordera le mieux à vos attentes. Parmi ceux-ci, la précision fait partie des plus essentiels. Sur ce, l’hygromètre à capteur d’humidité capacitif fournit des mesures très précises.

Il est préférable d’adapter aussi le choix à votre budget. Les hygromètres mécaniques à ressort métallique sont les moins chers, bien évidemment. Ils s’acquièrent dès 3 € mais leur niveau de précision est moins important. Une dizaine d’euros suffit pour obtenir un hygromètre électrique de milieu de gamme. Les modèles à capteur d’humidité capacitif et connectés sont les plus coûteux.

      Guide, avis & tests des meilleurs produits HighTech ! - Iwaw